Mercredi dernier, le 13 mai 2020, Aircalin, anciennement Air Calédonie International, a lancé un plan de sauvetage afin de faire face à la crise sanitaire.

Aircalin fait face à d’importantes difficultés financières. Afin d’éviter la faillite, la compagnie aérienne de Nouvelle-Calédonie prévoit de réduire sa masse salariale, se départir d’une partie de sa flotte et diminuer son programme de vols.

Réduction de la masse salariale

Depuis les restrictions de voyage, Aircalin ne cesse d’enregistrer d’importantes pertes financières. D’ailleurs, la compagnie aérienne ne s’attend pas à ce que la situation s’améliore sous peu ; selon son Directeur général, un retour au même niveau de passagers qu’en 2019 n’est pas attendu avant 2024.

« Nous anticipons une baisse de 80 % de notre chiffre d’affaires cette année. La reprise sera lente et il serait utopique de penser que le trafic reprendra fin 2020 ou en 2021 », a déclaré à la presse Didier Tappero, le Directeur général d’Aircalin.

Afin d’éviter la faillite, la compagnie aérienne a décidé de mettre en place des mesures d’austérité strictes. Elle compte entre autres réduire sa masse salariale de 20 % en se basant sur des départs volontaires.

À l’heure actuelle, la compagnie aérienne emploie 480 personnes, alors la réduction de la masse salariale signifierait qu’elle devrait se départir d’une centaine de salariés.

Diminution de la flotte

La direction d’Aircalin a également décidé de reporter la livraison de deux Airbus, qu’elle devait recevoir le mois prochain. Le report de l’un d’entre eux est prévu pour octobre, alors que le second est prévu pour 2023.

Aircalin

Cette décision survient après avoir annoncé qu’elle ne relierait plus la Nouvelle-Calédonie à Osaka et Melbourne. Lorsque les restrictions de voyage lèveront, la compagnie aérienne – qui possède une flotte de quatre avions – ne pense donc voler qu’avec trois de ses avions.

Le plan de sauvetage d’Aircalin

Encore une mauvaise nouvelle pour le secteur aérien. Il est à espérer que les strictes mesures d’austérité mises en place par Aircalin l’épargneront d’une faillite. En situation de quasi-monopole, la disparition d’Aircalin pourrait être particulièrement néfaste pour l’économie de la Nouvelle-Calédonie.

Pour en savoir plus sur l’impact du coronavirus (Covid-19) sur l’industrie touristique, lisez notre guide sur le sujet ou abonnez-vous à notre newsletterChaque jour, nous vous informons des actualités et nouvelles concernant la propagation du virus et ses conséquences sur les voyageurs.

Enfin, si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous envoyer un email ou à rejoindre notre communauté Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour vous aider.

Auteur

Passionnée de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par email et il lui fera un plaisir de vous répondre !

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.